Une soirée mouvementée à Paris

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Bonjour à tous, moi c’est Alessandro. J’adore lire des histoires coquines gay car non seulement, je trouve cela très excitant en imaginant les scènes que racontent les gens dans leurs vécues, mais je pense aussi que c’est un excellent moyen de se décompresser. Alors, je voudrai apporter ma contribution en vous racontant aussi l’une des expériences les plus mémorables de ma vie.
Tout a commencé le jour où je me suis inscrit sur un site de rencontre gay. Ce n’était pas dans mes habitudes avant, car j’ai toujours pensé qu’organiser une rencontre n’est pas tout à fait « correct » J’avais tout le temps accordé au hasard de faire les choses à sa manière et bien que j’ai réussi à faire quelques rencontre homo à gauche, à droite, je n’ai jamais vécu quelque chose de sérieux, mis à part le sexe sans lendemain. Cela a fini par me décevoir au final, voilà pourquoi, j’ai voulu passer par un site gay, non seulement pour attiser ma curiosité, mais aussi pour voir si j’arrive à concrétiser de ce côté-là…Et ma patience a été récompensée !

Après avoir langui pendant des jours, nous avons enfin décidé, moi et mon contact de passer aux choses sérieuses car je vous avoue que j’étais resté très méfiant au cours de nos échanges. On ne sait jamais à qui on a affaire de nos jours. Toutefois, il a su trouver les mots pour me rassurer, me réconforter et me mettre en confiance. J’ai senti dans ses paroles de la sincérité, de la franchise et une grande bonté d’âme. J’en étais presque devenu amoureux, mais ne nous emballons pas,…il en faut plus pour me séduire. Du coup, c’est lui qui avait pris les initiatives pour m’inviter dans un bar gay situé en plein cœur du 4è arrondissement parisien.
Les Souffleurs, parfait pour une rencontre gay sur Paris. C’était là-bas qu’on s’est donné rendez-vous pour la première fois et bien que je passe assez souvent dans la capitale, il ne m’était jamais venu à l’esprit de visiter de tels endroits, même en étant gay. Je n’avais rien contre mais l’idée d’y aller seul ne m’inspirait pas du tout. Donc, on a passé un long moment à discuter de tout et de rien. Il était drôle, sympathique et c’était un pur plaisir de l’observer dans son récit qui me captive. Il était très charmant, assez bien foutu et je n’ai pas pu m’empêcher de le complimenter tout au long de la soirée.

Quand nous en avons terminé avec les cocktails, qui en passant, étaient très savoureux, il m’avait donc proposé de passer la nuit chez lui. Je ne sais pas si c’est l’alcool qui a fini par me monter à la tête ou autre chose, mais j’ai accepté sans rechigner (chose que je n’ai pas du tout l’habitude de faire dès le premier soir) Il nous a donc concocté un bon petit plat et m’avait proposé de visionner avec lui, un bon film gay. Comme j’ai dit non, il a tout de suite senti que sa proposition me gênait et il a cherché une autre solution pour mettre l’ambiance. Alors, il a pris son téléphone sur lequel se trouvait une application « action et vérité » et il m’invitait à jouer le jeu. Bien que je n’ai toujours pas lâché mes gardes, je me disais bien ce qui pourrait m’arriver de pire avec une application.

Du coup, nous avons commencé par quelques vérités qui n’étaient pas trop gênantes. Ensuite, nous avons enchainé avec des actions qui, jusque-là, étaient encore loin d’être osées. En effet, en guise d’apéro, j’ai dû retirer progressivement mes vêtements sur les 5 que je portais cette nuit-là. Nous étions donc entrés en compétition et celui qui se retrouve tout nu avant l’autre perdait la partie. Il avait une marge d’avance sur moi car je perdais constamment dans le feu de l’action. Résultats : il ne me reste plus que mon slip pendant que lui, avait encore son pantalon qui cachait ses précieux atouts…mais plus pour longtemps !

Le jeu se poursuivait donc et nous voilà tous les deux nus comme un ver. C’est seulement à partir de cet instant que j’ai fini par baisser ma garde car on avait bien rigolé tous les deux et je m’étais aperçu qu’il était loin d’être un pervers. Nous avons donc décidé d’ajouter un peu de piment dans la partie en personnalisant les actions.

Il a pris quelques bonbons et les plaçaient sur nos deux corps respectifs. Quand il avait écrit les actions à faire, j’avais tout de suite compris. Du coup, je me suis jeté sur lui en commençant par lécher les bonbons sur son torse et il avait fait de même avec moi. La prochaine action était un peu délicate car il fallait maintenant que l’on se touche le sexe. Comme je sentais qu’il mourrait vraiment d’envie, je l’ai laissé faire et il m’avait palpé les bourses tout en massant délicatement mon sexe. Inutile de vous préciser que ses gestes ne me laissaient pas indifférent. En apercevant mon érection, il ne s’est pas emballé mais faisait mine de continuer le jeu en écrivant une autre action. C’était pour nous, l’ultime action !

« Faire ce que l’on désire de faire avec le corps de l’autre »

Je ne pouvais plus reculer, non seulement, car je bandais déjà comme un taureau, mais en plus, je mourrai d’envie de savoir jusqu’où est-il prêt à aller avec moi dans ce jeu qui a fini par me convaincre. Alors, il s’est empressé de me masturber délicatement avant d’engloutir entièrement mon sexe dans sa bouche. J’étais aux anges car il s’y prenait merveilleusement bien avec douceur et passion. Puis vient mon tour de le soulager.

Comme j’étais déjà surexcité, je n’ai pas perdu de temps en jouant avec son joujou mais je l’ai tout de suite englouti à mon tour. Il poussait quelques petits soupirs qui m’excitaient encore plus et j’ai continué à le sucer tout en me masturbant. C’est alors qu’il m’avait proposé de nous mettre en 69. J’ai toujours adoré cette position car cela fait un bien fou de se partager du plaisir. Nous avons mis de côté le jeu de l’application et nous avons désormais laissé nos deux corps s’exprimer entre eux. Il n’y a rien de mieux que sucer et se faire sucer. J’étais complètement envahi par le plaisir et nous avons passé un long moment dans cette position sur le tapis de son salon avant de terminer sur son lit qui était devenu le terrain de nos ébats.
Nous avons donc fait l’amour toute la nuit et je ne m’attendais pas du tout à tant de tendresse de la part de cet inconnu qui est devenu, actuellement mon « mari ». Eh oui, j’ai enfin pu trouver mon âme-sœur et tout cela, grâce à un site de rencontre gay. Nous nous aimons à la folie et ce qui devait être une simple rencontre gay était devenue une véritable histoire d’amour que nous goutons sans modération à chaque instant de notre vie !

Pour terminer cette histoire, voici pour votre référence quelques clubs gays sur Paris :

  1. Le Tango (La boite à Frissons)
    13 Rue au Maire
    75003 Paris
  2. Club 18
    18 rue de Beaujolais
    75001 Paris
  3. Raymond Club
    3 rue Dussoubs
    75002 Paris
  4. Le Cox
    15 rue des Archives
    75004 Paris
  5. Raid Bar
    23 rue du Temple
    75004 Paris
  6. La Champmeslé
    4 rue Chabanais
    75002 Paris
Partager.

A pros de l'auteur

Laisser un commentaire