Rencontre gay : La fellation est-elle obligatoire pour une relation gay ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Jusqu’en 1980, l’homosexualité était considérée comme une « maladie » car l’union entre deux hommes virils était tout à fait contre-nature. Les préjugés se sont multipliés et les clichés ici et là ne font qu’empirer les choses. Et pourtant, la mentalité a changé au fil des ans et bien que l’homosexualité reste un sujet tabou dans certains pays orientaux, l’Occident est plus ouvert d’esprit et considère désormais l’homosexualité comme étant une orientation sexuelle basée sur un « choix ». Parmi les pratiques sexuelles les plus communes, la fellation demeure au centre des débats et on se demande si elle est vraiment obligatoire dans un couple gay pour faire durer une relation. Voici les détails.

Homosexualité : une longue bataille contre les préjugés

Depuis l’apparition du terme « homosexualité » vers la fin du XIX e Siècle, les partisans à cette orientation sexuelle n’ont cessé de subir les pires injures. Elles sont plus particulièrement prononcées en Europe et les termes moqueurs peuvent même aboutir à des agressions physiques qui bouleversent profondément la vie des jeunes homos, victimes de harcèlement.

De ce fait, la vision du stéréotype de l’homme gay a contribué à l’élaboration d’une image dégradante. On voit donc l’homo comme un homme qui passe ses nuits à faire des rencontres homo, à faire l’amour à chaque rencontre gay et à boire sans arrêt et à draguer tous les hommes qui sont à portée de ses mains. C’est ce cliqué médiatique qui a apporté la plus grande part de nuisance vis-à-vis de l’image gay, mais la réalité est une autre histoire.

De nombreuses études ont été menées afin d’en savoir plus sur le comportement des homosexuels et elles semblent indiquer que la majorité des homosexuels sont des personnes qui ont une très bonne éducation, qui sont épanouies professionnellement, qui sont très sociables, et qui ont des activités sexuelles très épanouies, contrairement aux idées reçues. Mais une question reste au cœur des débats : qu’est-ce qu’ils pensent de la fellation ?

Homosexualité : la fellation selon les gays

Si l’homosexualité masculine a longtemps subi de lourdes répressions durant des siècles, c’est que la société a tendance à penser que les adhérents pratiquent des actes « sauvages » qui vont à l’encontre de la nature humaine. Et pourtant, quand on y réfléchit bien, les pratiques homosexuelles ne diffèrent pas tant que ça des relations hétéros.

Bien entendu, l’idée n’étant pas ici de se focaliser dans le centre du rapport, mais les préliminaires qui sont nettement plus prononcées chez les gays que chez les hétéros. En effet, les deux partenaires masculins accordent une importance particulière aux caresses et stimulations buccales. Ils vouent un intérêt particulier à la découverte du corps de son partenaire, ainsi que ses zones érogènes, en vue d’acquérir une sensualité et une douceur exceptionnelle que l’on ne retrouve pas forcément chez les couples hétéros.

Ainsi, le partage de l’intimité physique est très important chez les couples homosexuels mais avec une cadence bien plus lente que chez les hétéros. C’est un véritable moment de plaisir qu’ils s’accordent lors des préliminaires. Ils passent plus de temps dans les activités non coïtales et à la découverte des zones érogènes, plutôt que d’attaquer directement à la pénétration anale.

D’où l’intérêt du sexe oral chez les gays qui est non seulement, nécessaire à la stimulation des zones sensibles, mais également indispensable pour que les deux partenaires se mettent en confiance. Autrement dit, la fellation est le symbole même de la sexualité chez les homos, mais la pénétration n’est pas obligatoirement une finalité. D’autant plus que les études démontrent que seulement 30 % des gays pratiquent la sodomie avec leur partenaire. Donc, concrètement, la fellation est vivement sollicitée, voire même obligatoire dans un plan gay, à condition ne pas brûler les étapes car même pour les débutants, certains comportements sont à mettre en pratique pour ne pas rater ce préliminaire si important.

Fellation gay : les règles d’or à respecter

Chez les homosexuels, la fellation est donc un acte d’amour et non une pratique obsessionnelle. La pratiquer n’est donc pas une obligation en soi, mais c’est une étape incontournable pour réveiller tous les fantasmes et se faire plaisir dans les meilleures conditions. Du coup, pas de place aux gestes mécaniques, ni à la monotonie. Voici les règles d’or de la fellation dans une rencontre gay.

  • Varier le plaisir
    Quand on pense à une rencontre homo, c’est incontournable que les deux partenaires font impérativement allusion à la fellation car c’est le point de départ de toutes les pratiques sexuelles qui pourront faire suite à ce préliminaire. Donc, il est très important de varier le plaisir en ayant une très bonne imagination. Les jeux de langue sur le pénis sont à privilégier et le frotter tout doucement contre le palais peut-être une très bonne initiative pour jouer avec toute la sensibilité du sexe masculin.
  • Un peu de douceur
    Le pénis ne possède pas autant de points de terminaison que le clitoris, mais il n’en demeure pas moins sensible aux caresses. Donc, la tendresse et la douceur sont les bienvenues ! On évitera ainsi d’y mettre les dents, encore moins les aspirations trop fortes qui ne sont bonnes que pour les films pornos. Il est essentiel d’y aller tout doucement en effectuant des pressions plus faibles sur le pénis. C’est une technique lente, mais qui assure le vrai plaisir entre homos.
  • Donner, c’est partager
    Pratiquer la fellation dans une relation gay, c’est bien, mais savoir l’apprécier aussi, c’est mieux ! Ce n’est pas toujours évident, mais les homosexuels préfèrent partager le plaisir. Ainsi, la fellation devra être appréciée aussi bien pour celui qui la pratique, que celui à qui on la pratique. Chuchoter à l’oreille du partenaire que son sexe nous plait est donc, une excellente alternative pour l’encourager à goûter davantage au plaisir qu’on est en train de lui donner.
  • Les testicules aussi
    Les testicules sont bien souvent oubliés lors d’une fellation gay. Et pourtant, force est de constater qu’ils font également parties des zones érogènes chez un mâle. Les stimuler est donc très important au cours de la pratique en les caressant et en les palpant doucement.

Voici quelques clubs et bars gays où vous pouvez faires une rencontre homo à l’Ile de France :

  1. « Open Café » : 17 Rue des Archives, 75004 Paris
  2. « le Cox » : 15 rue des Archives, 75004 Paris, France
  3. « Le Dépôt » : 10 rue aux Ours, 75003 Paris, France
  4. « Free Dj » : 35 rue Ste Croix de la Bretonnerie, 75004 Paris, France
  5. « L’Enchanteur Bar karaoké » : 15 Rue Michel le Comte, 75003 Paris, France
Partager.

A pros de l'auteur

4 commentaires

  1. une fellation en prenant d’une main,testicules et hampe du penis,de l’autre carresssant l’anus et les fesses,tout en aspirant le gland des les premières gouttes salées en bouche,jusqu’à présent personne ne s’est plaint…

  2. je pratique avec délice la fellation totale depuis l’age de 15 ans,des garçons m’ont souvent dit jouir plus de cette maniére qu’en m’enculant,parce que si ma bouche léche,aspire et pompe,mes mains branlent et s’occupent des testicules de mon partenaire,sur une aire d’autoroute cet été sur cinq rapports,un seul à désiré me pénétrer analement,en régle générale à l’exterieur les garçons préfèrent se faire sucer,surtout dans les voitures,il faut vraiment aller à l’hotel ou chez lui pour esperer se faire prendre et remplir le vase,méme en mini-short,il est rare que l’ont me le baisse,travesti en jupe j’ais plus de chance d’etre prise,hélas je suis souvent agressé par des hommophobes ou des prostitués jaloux,bises à tous

Laisser un commentaire